Front de gauche

Front de gauche 200px-Logo_frontdegauche

Histoire :

Le Front de gauche (initialement « Front de gauche pour changer d’Europe ») est une alliance électorale française initiée par le Parti communiste français (PCF) et le Parti de Gauche (PG) lors des élections européennes de 2009 ces de la gauche libérale hostiles notamment à l’Europe libérale et à la ratification du Traité de Lisbonne, cette formation rassemble plusieurs tendances de la gauche communiste socialiste, écologique, républicaine et radicale. Elle se poursuit au-delà du scrutin européen et voit émerger à sa tête Jean-Luc Mélenchon.

Pour l’heure, ses composantes nationales pour l’élection présidentielle 2012 sont :

- le Parti communiste français,

- le Parti de gauche, une scission du Parti socialiste

- Gauche unitaire, une scission d’Unir (ancien courant minoritaire de la Ligue communiste révolutionnaire),

- la Fédération pour une alternative sociale et écologique,

- République et socialisme2, une scission du Mouvement républicain et citoyen

- Convergence et alternative, courant issu du Nouveau Parti Anticapitaliste

- le Parti communiste des ouvriers de France

 

Programme électoral 2012 :

Sur le plan économique et social, et pour sortir de la crise le Front propose entre autres :

- d’interdire les licenciements pour les entreprises qui enregistrent des profits ;

- un SMIC européen égal à 60 % du salaire moyen de chaque pays ;

- un SMIC fixé à 1 700 € brut sur le plan national ;

- un revenu maximum fixé à 360 000 € brut par an ;

- un salaire maximum ne pouvant excéder 20 fois le salaire minimum au sein d’une entreprise.

- de remettre en cause la libéralisation des services publics et créer un cadre européen pour les renforcer.

- l’obtention de droits nouveaux pour les salariés notamment en faisant du CDI la norme et plus l’exception, mais aussi de la sécurité sociale de l’emploi et de la formation.

- l’application effective des 35 heures

- le droit à la retraite à 60 ans à taux plein.

Sur le plan écologique :

- mise en place d’une planification écologique qui prône la sortie des énergies carbonées ainsi que l’utilisation de nouvelles méthodes de productions d’énergie comme la géothermie profonde ou l’énergie marémotrice mais également une véritable ré-industrialisation en France dans ces nouveaux secteurs clés.

Il propose en outre :

- de « sanctionner nettement la politique de casse économique et sociale de Sarkozy » en refusant notamment les accords de restriction budgétaire proposés en Europe.

- d’abandonner le Traité de Lisbonne et de proposer un nouveau texte.

- une VIe République parlementaire

D'autres nouvelles

Tatiana GABILLAS Legislativ... |
Ipolitis |
Infoalternative |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CHRISTIAENS Nathalie - Le MHAN
| Vigipresidhollande
| LE BLOG "FORCE OUEST G...